Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LA POPULATION MONDIALE DEPUIS LES ORIGINES

L'historien Pierre Chaunu évaluait à 80 milliards le nombre de visiteurs humains sur cette planète depuis les débuts de l'humanité, il y a trois millions d'années. La France en aurait accueilli cinq milliards environ, du fait de sa situation et de son climat privilégiés. Elle fait figure de record mondial par la densité de ses tombes ! 

 

L'humanité a connu à ce jour deux grandes poussées démographiques.

 

- La première est issue de la sédentarisation des hommes et du développement de l'agriculture, au Moyen-Orient, en Chine, au Sahara et dans les Andes, il y a moins de 10.000 ans.

 

- La seconde poussée démographique se déroule sous nos yeux ; elle a débuté au début du XXe siècle avec l'amélioration générale de l'hygiène mais est en voie d'achèvement.

 

Il y a 35.000 ans seulement que l'humanité a franchi le cap du... million d'individus vivants ! Les glaciations ont favorisé l'expansion des hommes sur toutes les terres émergées en abaissant le niveau des mers et en reliant plus ou moins les terres entre elles. Plus près de nous, il y a moins de 10000 ans, la sédentarisation suivie de l'agriculture ont favorisé un nouveau bond démographique.

 

250 millions d'hommes vivaient sur la Terre au temps du Christ, il y a 2.000 ans. Cinq siècles plus tard, à la fin de l'Antiquité, la population mondiale avait décliné aux environs de 200 millions d'hommes, sous l'effet de la dénatalité, des désordres et des invasions qui avaient affecté les deux grands empires de l'époque (Rome et la Chine).

 

La croissance a repris, plus ou moins régulière, avec en particulier un doublement de la population en Chine et en Europe au XVIIIe siècle, en raison d'une élévation de la température et d'une amélioration des rendements agricoles.

 

L'humanité a ainsi atteint un milliard d'individus au milieu du XIXe siècle. Sa croissance s'est poursuivie à un rythme accéléré jusqu'à la fin du XXe siècle (2,5 milliards d'hommes vers 1950 et 6 milliards vers 2000) grâce à l'amélioration de l'hygiène et aux progrès de la médecine préventive (vaccinations).

 

Ce dynamisme démographique est allé de pair avec une amélioration générale des conditions de vie. C'est encore plus vrai dans les pays du tiers monde que dans les pays occidentaux, ainsi que le montre Jean-Claude Chesnais.

 

Dans un essai bien argumenté : La revanche du tiers-monde (Robert Laffont, 1987), l'historien démographe fait litière des sombres prophéties inspirées du pasteur anglais Robert Malthus (1766-1834) et qualifiées pour cette raison de « malthusiennes ».

 

 

La population mondiale par grandes régions au fil des âges (en millions d'habitants)
grandes régions / âges
-400 JC 500 1000 1300 1400 1500 1700 1800 1900 2000
Asie (sans Russie)
% du total mondial
dont :
Chine et Corée
Japon
Sud-Est asiatique
Sous-continent indien
Moyen-Orient

Europe et Nouveau Monde
% du total mondial
dont :
Europe (avec Russie)
Amérique du nord
Amérique latine
Océanie

Afrique
% du total mondial
dont :
Afrique méditerranéenne
Afrique noire
94
61%

19
0,1
3
30
42

41
27%

32
1
7
1

17
11%

10
7
168
67%

70
0,3
5
46
47

56
22%

43
2
10
1

25
10%

13
12
120
57%

32
2
8
33
45

57
27%

41
2
13
1

32
15%

12
20
155
60%

56
7
19
40
33

62
24%

43
2
16
1

40
16%

10
30
240
56%

83
7
29
100
21

120
28%

86
3
29
2

69
16%

9
60
200
53%

70
8
29
74
19

106
28%

65
3
36
2

68
18%

8
60
243
53%

84
8
33
95
23

129
28%

84
3
39
3

86
19%

8
78
436
64%

150
28
53
175
30

140
20%

125
2
10
3

106
16%

9
97
646
67%

330
30
68
190
28

221
23%

195
5
19
2

101
10%

9
92
902
56%

415
44
115
290
38

593
37%

422
90
75
6

118
7%

23
95
3631
60%

1273
126
653
1320
259

1631
27%

782
307
512
30

800
13%

143
657
Total mondial 152 250 209 257 429 374 458 682 968 1613 6062

 

 

Les estimations ci-dessus sont empruntées à l'article de Jean-Noël Biraben dans le bulletin de l'INED Population & Sociétés (numéro 394, octobre 2003) [en savoir plus]

Permanences et ruptures démographiques

Sur le tableau ci-dessus, on observe que la part de l'Asie est restée relativement stable au fil des siècles (environ 60% du total de l'humanité).

 

L'Europe a connu un pic démographique exceptionnel à son apogée, vers 1900 : 25% de la population mondiale se concentrait sur son sol et à cette masse s'ajoutaient les émigrants du Nouveau Monde ! Mais depuis un siècle, le Vieux Continent connaît une régression brutale et n'abrite plus aujourd'hui qu'un homme sur dix au lieu d'un sur cinq ou six dans les siècles passés.

 

Après un déclin relatif au XIXe siècle, l'Afrique noire a non seulement retrouvé son niveau des siècles antérieurs (10 à 15% de la population mondiale) mais est en voie de le dépasser de façon explosive. Quant au Nouveau Monde, il mérite amplement son nom : la population des Amériques, de négligeable qu'elle était jusqu'au XVIIIe siècle, en est arrivée à représenter aujourd'hui plus d'un dixième de l'humanité.

André Larané
Source : Hérodote.net


05/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres