Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LES METIERS d'AUTREFOIS

 

 

  LES METIERS d'AUTREFOIS

Cordonniers, tisserands, dentellières, scieurs de long, bergers, charbonniers, cabaretiers, corsaires.., autant de métiers d'autrefois qui n'existent plus ou ne se pratiquent plus de la même façon.

  1. en entrant un nom :    

  2. en cherchant par la première lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
JOURNALIER, BRASSIER, MANOUVRIER : Journalier, manouvrier, brassier... Sous l’Ancien Régime, ces appellations différentes selon les régions désignent celui qui loue ses bras à la journée. On pense trop souvent qu’il s’agit d’un ouvrier agricole. Dans de nombreux cas pourtant, le terme recouvre un petit artisan rural ou citadin.
Un travailleur agricole...
Le terme de journalier est souvent classé dans le groupe des métiers liés à l’agriculture. On trouve pourtant un grand nombre de journaliers dans les registres des villes, comme une main-d’œuvre que l’étroitesse de son lopin de terre ne peut faire vivre et qui se loue là où se trouve le travail. À Bourg, sur la Dordogne, tel père de famille se déclare tantôt batelier, tantôt journalier.
L’appellation de manouvrier pose le même problème. Au XVIème siècle, les manouvriers forment de véritables bataillons, parfois plus de 10 % de la population des grands plateaux céréaliers d’Île-de-France. La définition du mot lui-même varie selon les provinces.
Pierre Goubert a montré que les manouvriers du Beauvaisis appartiennent à la couche inférieure de la société paysanne. Ils s’apparentent aux mendiants mais sont assez souvent propriétaires ou locataires d’une petite maison, parfois constituée d’une pièce unique. Ils ont peu de biens, un coin de jardin qui permet quelques cultures, peu de bétail, surtout de la volaille, une vache ou quelques ovins souvent nourris par la vaine pâture. Ici, le manouvrier est un "rural non spécialisé qui travaille chez les autres, à des tâches banales, saisonnières, intermittentes : faner, moissonner, vendanger, battre en grange, aider aux menus travaux des exploitations importantes".

... un petit artisan rural...
Mais une autre catégorie de manouvriers se rencontre dans cette même région du Beauvaisis, les manouvriers-sergers qui tissent des serges durant la saison hivernale, lorsqu’il n’y a plus de travaux dans les champs. Le terme de manouvrier recouvre donc une grande diversité de conditions, celle de paysan comme celle d’ouvrier, parfois les deux en alternance.

... ou un tâcheron citadin ?
On trouve aussi journaliers et manouvriers dans les villes, pratiquant une multitude de petits métiers et louant là aussi leurs bras à la journée. Celui qui s’en sort le mieux est celui qui réussit à se faire embaucher régulièrement, même si les salaires sont minimes. "Les conditions de vie du journalier citadin, écrit Jean Jacquart, sont encore plus difficiles qu’au village. Entassés dans les faubourgs ou les quartiers les plus pauvres, ou relégués dans les galetas des étages supérieurs des maisons, ils glissent souvent vers la mendicité ou la délinquance.

Pauvres et nombreux...
Journaliers, brassiers ou manouvriers, ils représentent toujours une part importante de la population et vivent à la frange de la mendicité. En zone rurale, ils subsistent grâce aux travaux agricoles d’appoint chez les laboureurs ou marchands fermiers (voir en page de droite le calendrier des travaux des champs) mais grâce aussi à la filature de la laine, à l’artisanat ou au transport. Ils servent encore de main-d’oeuvre d’appoint dans le bâtiment, aident les bûcherons, fabriquent des fagots... Les femmes font des lessives ou prennent des enfants en nourrice.

Extrait du chapitre concerné, dans l’ouvrage Les métiers d’autrefois, de Marie-Odile Mergnac, Claire Lanaspre, Baptiste Bertrand et Max Déjean, Archives et Culture.
Pour rechercher un métier cliquez sur le lien ci-dessous :

 

Bienvenue sur genealogie.com. Pour améliorer votre navigation et vous proposer un contenu personnalisé, nous utilisons des cookies. En continuant votre visite, vous acceptez notre politique de cookies.

;



15/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres