Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LA POMME D'ALAN TURING - PHILIPPE LANGENIEUX VILLARD

Turing.jpg

Présentation de l'éditeur

Dans cette biographie romancée d'Alan Turing (1912-1954), Philippe Langenieux-Villard revient sur le parcours de ce mathématicien et cryptologue de génie, inventeur de l'ordinateur. Après Cambridge, Alan, jeune homme introverti et passionné de mathématiques, obtient un poste à l'université de Princeton où il se distingue par son invention d'un calculateur. Préoccupé par la montée du fascisme en Europe, il renonce à la carrière qui s'offre à lui aux Etats-Unis et retourne dans son Angleterre natale. Pendant la guerre, il devient une figure incontournable du renseignement : il casse le code des messages cryptés d'Enigma, machine utilisée par les Allemands pour transmettre des informations sensibles, et permet aux Alliés de sauver des milliers de vie. Au-delà de l'homme de sciences, c'est également la psychologie complexe de Turing que l'auteur explore à travers ses relations intimes, tant avec sa mère qu'avec les hommes qu'il a aimés. Son égocentrisme cache une profonde fragilité, à une époque où l'homosexualité masculine était encore considérée comme un crime. Turing fut d'ailleurs reconnu coupable d'homosexualité en 1952 par le tribunal de Manchester et condamné à la castration chimique. C'est certainement l'un des éléments qui permet d'expliquer le suicide (il croqua dans une pomme préalablement plongée dans du cyanure) à 42 ans de ce génie torturé, en quête d'une reconnaissance qui s'est injustement fait attendre. Oscillant entre le récit chronologique et le regard ému que porte sa mère après sa disparition, l'auteur trace d'une écriture alerte et précise le parcours de ce scientifique hors pair.

Source : Amazon

 

 

L'histoire  fut d'une ingratitude stupéfiante envers cet homme qui par son génie allié à un travail acharné  a sauvé la vie à des milliers d'êtres humains.

Ses machines « bombes Turing », conçues dès 1941  furent  en réalité nos premiers ordinateurs.

Martine

 

L'ingratitude de l'homme explique la sévérité du Créateur.



31/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres