Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

DECOUVERTE EXTRAORDINAIRE AUX ABORDS DE STONEHENGE

 

stonehenge

 

 

« Extraordinaire », « fascinante », « révolutionnaire », les archéologues britanniques ne tarissent pas de superlatifs. Car la découverte annoncée ce autour du site ô combien mystérieux de Stonehenge pourrait nous apporter bien des lumières sur la nature de l'environnement de l'époque et sur la civilisation qui, il y a cinq millénaires, foulait le sol de l'actuel comté du Wiltshire.

 

 

Cette découverte peut tout simplement être qualifiée de la plus vaste structure préhistorique jamais mise au jour sur le sol britannique. Il s'agit d'une vingtaine de fosses de plus d'une dizaine de mètres de diamètre et d'environ 5 mètres de profondeur qui semblent réparties en un cercle de 2 kilomètres de diamètre. Au centre de ce cercle, un site déjà bien connu des archéologues et des touristes, un autre « henge » appelé Durrington Walls, situé à 3 kilomètres de Stonehenge.

 

 

 

Ces larges fosses auraient donc servi de limites, indiquant l'entrée du site sacré, comme on peut l'imaginer sur la carte publiée avec l'étude. « C'est une découverte sans précédent et d'une importance majeure, explique au Guardian le Pr Vincent Gaffney. Des recherches clés sur Stonehenge et son paysage sont désormais bouleversées par la taille de la structure et par le fait qu'elle n'a été découverte qu'aujourd'hui alors qu'elles sont si proches. »

 

 

 

Une vingtaine de ces puits ont été découverts, mais les archéologues estiment que près de la moitié ont disparu et ne sont plus visibles.

 

« La taille de ces fosses et la taille du cercle autour de Durrington Walls sont absolument uniques, poursuit l'archéologue. Cela démontre l'importance du site de Durrington, la complexité des structures monumentales de la région de Stonehenge, et la volonté des communautés du néolithique d'inscrire leur système de croyances cosmiques d'une manière et à une échelle que personne n'avait jamais soupçonnées.

 

Je ne peux pas imaginer l'effort qu'il a fallu produire pour creuser des fosses aussi grandes avec des outils de bois, de pierre et d'os ! »

 

Cette découverte montre également, selon les archéologues, que les premiers habitants d'Angleterre avaient développé une manière de compter.

 

La réalisation d'un cercle de cette taille – avec une attention portée au positionnement de chaque fosse – a très probablement été possible en comptant des centaines de pas. De bien des manières, cette découverte laisse donc entrevoir une société beaucoup plus complexe que ce que l'on imaginait jusqu'alors.

 

 

Sources : herodote.net 

               lepoint.fr 

 



06/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres