Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

DIVERS

 

Qui n'a pas rêvé,

 

De trouver au grenier,

 

Une malle aux trésors,

 

Emplie de pièces d'or. 

 

Dans cette malle là,

 

Il n'est rien de cela,

 

Si ce n'est mon labeur,

 

Et tel le laboureur,

 

C'est mon plus beau trésor !

 

MARTINE

 

 


ANNE WITH AN E - NETFLIX

Anne With An E

 

 

 

C'est une série qui vous réconcilie avec  l'humain ou  la noblesse des sentiments, l'acceptation de la différence, la simplicité, les valeurs essentielles, la bonté, la tolérance sont de retour  pour 3 saisons qui passent vite, tellement vite, trop vite. 

 

Anne est débordante de vie, d'imagination, d'optimisme ... C'est une âme pure, un joyau ! 

 

C'est l'histoire d'une existence qui commence mal,  sans affection, dans la tristesse d'un orphelinat.

 

C'est  aussi l'histoire d'un frère, d'une soeur, frustés par  les renoncements.

 

Les jours, les mois, les années s'écoulent  dans la monotonie, la tristesse, le labeurs. Deux êtres qui vivent sans exister.

 

L e hasard va tout bouleverser  aidé par  une fillette aux cheveux roux, truculente, originale, audacieuse, pragmatique, éprise de vérité, de justice et de liberté. 

 

C'est aussi une  peinture  de la fin du XIXe siècle ou les femmes vont se libérer du carcan de la société pour  revendiquer leur  juste  place  et choisir  une autre voie que leurs mères. 

 

La série aborde également le racisme, l'homosexualité,  ces différences si difficiles voire impossibles à vivre au XIXe siècle et tant d'autres sujets ... 

 

Elle nous fait découvrir le peuple Mi’kmaq (ou Mi’kmaw) au travers de quelques personnages à l’histoire bouleversante. Les Mi’kmaq sont le peuple indigène du Canada. Ils étaient là il y a 10.000 ans. Aujourd’hui, ils sont moins de 60.000 et leur histoire ressemble tristement à celle de tous les peuples indigènes victimes de la colonisation et évangélisation chrétienne.

 

Merci Anne pour toutes ces heures enchantées, tu me manques déjà !! 

 

Martine 

 

 

Capture-d’écran-2020-04-22-à-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


27/07/2020
0 Poster un commentaire

MORGAN L'HOMME OISEAU

 

 

Et bien voilà, c'est fait, à l'issue de la semaine de stage  Morgan, mon petit-fils,  fait des  roulés boulés dans le ciel.

 

Depuis tout petit il rêve d'être un oiseau .....

 

Martine 

 

 

La P.A.C.

(PROGRESSION ACCOMPAGNÉE EN CHUTE

 

Le stage P.A.C. a pour but de vous amener rapidement à être un parachutiste autonome.

 

Après une journée de formation théorique, vous partez pour votre premier saut à 4000 mètres pour 50 secondes de chute libre, accompagné par deux moniteurs.

 

Après avoir acquis la position de base et le geste d’ouverture, vous apprendrez à gérer les figures sur les 3 axes. Si tout le programme a été effectué, vous pourrez sauter seul pour votre 7ème saut !

 

 

Source : Ecole de parachutisme de Lyon-Corbas 

 

 

http://parachutisme-lyon.fr/l-equipe-eplc/

 

 

 


18/07/2020
0 Poster un commentaire

LE PELERINAGE M DE MARIE

 

Source :  You Tube


18/06/2020
0 Poster un commentaire

LA SOMBRE VERITE SUR JOHN KELLOGG L'INVENTEUR DES CORN FLAKES

kellogg

 

 

 

Kellogg’s. Vous avez probablement passé d’innombrables petits déjeuners en sa compagnie. Lorsque l’on pense à Kellogg’s, on pense aux matins d’écoles, aux corn flakes, on se dit que « le tigre est en soi », on se rappelle les jouets magiques enfouis au milieu des céréales et les labyrinthes et autres jeux colorés sur le dos du paquet.

 

Aujourd’hui, au risque de vous priver d’une jolie madeleine de Proust, nous allons parler de John Harvey Kellogg, l’inventeur des corn flakes, un homme probablement très loin de ce que vous imaginiez.

 

 

Qui était John Harvey Kellogg ?

 

John Harvey Kellogg nait en 1852 dans l’État du Michigan aux États-Unis. Il allait devenir l’un des médecins nutritionnistes les plus connus du début du 20e siècle.

 

 

Kellogg gagne en notoriété lorsqu’il devient le médecin en chef du sanatorium de Battle Creek, dans le Michigan.

 

Pour rappel, les sanatoriums étaient des sortes d’hôpitaux de convalescence où les personnes atteintes de maladies infectieuses comme la tuberculose étaient mises en quarantaine.

 

Le Sanatorium de Kellogg était l’un des plus célèbres des États-Unis : on comptait quelque 1600 patients au plus fort de son activité au tournant du 20e siècle.

 

 

Le Dr. Kellogg a soigné des patients célèbres comme le président républicain Howard Taft, l’aviatrice Amélia Earhart, le dramaturge George Bernard Shaw, l’ingénieur automobile Henry Ford, l’actrice Sarah Bernardt, la militante Sojourner Truth ou encore l’inventeur Thomas Edison.

 

Le docteur Kellogg était un homme très dévot, qui a consacré sa vie à trouver un équilibre harmonieux entre la science et sa foi, et à mettre en pratique cette synthèse dans sa propre pratique médicale.

 

Le sanatorium de Battle Creek

 

 

Comme de nombreux sanatoriums à l’époque, celui de Battle Creek est financé et régi par une église, l’église Adventiste du Septième Jour pour être exact, dont Kellogg était membre.

 

 

Les Adventistes du Septième Jour comme Kellogg sont partisans du végétarisme, de l’abstinence de consommation d’alcool et de tabac, et de l’exercice physique régulier en plein air.

 

En plus de ces préceptes fondamentaux auxquels il adhérait, le Dr. Kellogg était convaincu de deux choses. D’une part, il fallait consommer de grandes quantités de fruits oléagineux (noisettes, noix, amandes etc) et de céréales pour rester en bonne santé. D’autre part, il fallait proscrire toute consommation de viande ou de plats épicés de son alimentation, car cette nourriture stimulait fortement l’appétit sexuel. Quel rapport avec les corn flakes me direz-vous ? Et bien précisément.

 

 

La création des corn flakes

 

John Kellogg invente les corn flakes — des flocons de maïs cuits au four — pour les patients du Sanatorium.

 

Le but de Kellogg est de créer la recette la plus fade et la plus insipide possible pour les patients, car ces céréales devaient avoir un effet anti-aphrodisiaque.

 

À la fin des années 1890, John Kellogg et son frère Will fondent la Sanitas Food Company, et commencent à commercialiser les corn flakes. Cette alternative au petit déjeuner classique détonne dans le paysage culinaire américain de l’époque : en effet, les classes aisées mangeaient de la viande et des œufs au petit déjeuner, les plus pauvres mangeaient le plus souvent du porridge.

 

 

Le succès commercial des corn flakes conduit à une dispute entre les frères Kellogg. Will Kellogg, qui avait davantage la fibre commerciale que son frère, propose d’ajouter du sucre à la recette originale et de commercialiser le produit, à plus grande échelle cette fois.

 

John Kellogg refuse, arguant que cette nouvelle recette serait totalement contraire à l’esprit du régime alimentaire du sanatorium.

 

 

Après cette dispute, Will Kellogg fonde sa propre compagnie, où sont commercialisés des corn flakes sucrés. Vous l’avez compris, cette compagnie deviendra l’empire Kellogg’s.

 

Bien que John Kellogg soit resté célèbre pour les corn flakes, deux autres avancées majeures lui sont attribuées :

 

il a perfectionné l’extraction du beurre de cacahouète (qui existait sous d’autres formes chez les Incas et les Aztèques) ;

 

il a aussi mis son estampe sur la recette des granolas, mélange de graines et d’oléagineux qui fut imaginée par un concurrent mais perfectionnée par Kellogg. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

 

 

La croisade anti-sexe de John Kellogg

 

 

Toutes les inventions de Kellogg (corn flakes, le beurre de cacahouète, les granolas) et la promotion du végétarisme faisaient partie d’une croisade contre l’amour charnel.

 

 

À ce titre, le Dr. Kellogg est un produit de son temps : comme beaucoup de personnes à l’époque, a fortiori dans les cercles protestants de la classe moyenne, Kellogg adhère aux principes victoriens, qui dominent dans les mondes protestants de la fin du 19e siècle, c’est-à-dire au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie.

 

 

Kellogg déconseillait fortement les rapports sexuels qu’il condamnait. Il ne consomma lui-même jamais sa relation avec son épouse. Le couple faisait chambre à part et n’eut jamais d’enfants biologiques, même s’il en en adopta plusieurs.

 

Cependant, plus encore que les relations sexuelles, c’est l’onanisme / la masturbation que le Dr Kellogg tenait en horreur.

 

Pour défendre ses idées, Kellogg publie divers ouvrages dont Plain Facts (Les faits bruts en français), publié pour la première fois dans les années 1870.

 

Dans ce livre, Kellogg explique, à grand renfort de démonstrations pseudo-scientifiques, que la masturbation est la cause principale des cancers des ovaires, des infections urinaires, de l’épilepsie et de la folie, chez les hommes comme chez les femmes.

 

 

Pour combattre ce qu’il considérait comme le mal absolu chez l’humain, Kellogg préconisait des opérations ou des méthodes qui, de nos jours, conduirait n’importe quel praticien à être radié de l’ordre des médecins.

 

En effet, au-delà d’un régime alimentaire végétarien strict, Kellogg proposait — sans entrer dans les détails — diverses formes de mutilations génitales, visant à détourner les jeunes gens des plaisirs de la chair.

 

 

Le pouvoir social des médecins

 

 

De nos jours, de telles méthodes semblent archaïques, brutales et incompréhensibles. Pour les comprendre, il faut, comme toujours, les replacer dans leur contexte historique et scientifique.

 

En effet, Kellogg gagne en notoriété à un moment où le corps médical gagne lui-même en autonomie et en assise sociale.

 

En effet, jusqu’au milieu du 19e siècle, les médecins étaient des professionnels méprisés et peu reconnus aux États-Unis. Ce statut change progressivement après la Guerre de Sécession (1861-1865) qui, comme presque toutes les guerres, devient le terreau de nombreuses avancées sur le plan médical.

 

Plus concrètement, dans le sillage de la guerre de Sécession, l’avènement de la chimie de synthèse et de la médecine de laboratoire, le développement de l’anesthésie, de la bactériologie et de la chirurgie antiseptique accélèrent la professionnalisation de la médecine et renforcent le crédit des médecins auprès du public.

 

L’influence de Kellogg, la notoriété de ses régimes alimentaires et de ses « remèdes » brutaux, permettent de rappeler que les médecins ont longtemps eu l’ascendant sur les patients, car ils détenaient le monopole de la définition des maladies et celui du diagnostic en raison de leur savoir scientifique.

 

 

Auteur: Elisabeth Fauquert, Professeur à l’université Paris I Panthéon Sorbonne

 

 

Source  : Choses à savoir . com 


14/05/2020
0 Poster un commentaire

LE NAVIGATEUR JAMES COOK EN POLYNESIE

 

 

Conférence Jeudis du Savoir, par Corinne Raybaud

 

Après le retour en Angleterre de Samuel Wallis en 1768, la Royal Society choisit l’île du Roi George III (Tahiti) pour effectuer la mesure du Transit de Vénus.

 

C’est James Cook à bord de l’Endeavour qui sera le Capitaine de l’expédition.

 

Le jeune aristocrate botaniste Joseph Banks l’accompagne ainsi qu’une équipe de savants.

 

C’est le premier voyage scientifique britannique autour du monde. Ils arrivent à Tahiti le 13 avril 1769 et sont bien accueillis.

 

Ils vont y séjourner trois mois, faire l’observation du passage de Vénus et rencontrer les habitants.

 

Parmi eux Tupaia… Professeure d’histoire et géographie, Corinne Raybaud a fait sa carrière en Polynésie française. Titulaire d’un Doctorat d’Histoire (Paris X-Nanterre) et d’un Doctorat de Droit (Montesquieu Bordeaux IV) elle travaille depuis plus de trente ans sur l’histoire de la Polynésie, du Pacifique et de l’île de Pâques.

 

Elle se consacre désormais à réaliser des ouvrages sur ses différents travaux universitaires.


14/05/2020
0 Poster un commentaire

MERVEILLES DE LA MER - BNF

92052377_865872663824121_9081389098177921024_o

 

 

Voici une lettrine  en forme de dauphins  provenant d'un registre issu des archives de la Chambre des comptes de Montbrison (Comptes du trésorier du Forez Estienne d'Entraigues, 1390-1392, B1927).

 

 

Cette lettrine est surprenante de par l'utilisation de couleurs extrêmement rares. Elle a d'ailleurs attiré l'attention des conservateurs du Département des Manuscrits de la BnF - Bibliothèque nationale de France 

 

 

Voici quelques beaux spécimens des collections : https://gallica.bnf.fr/conseils/content/poissons

 

 

 

90791788_10157409210602880_220460134432768000_o

 

 

Titre : Poissons, écrevisses et crabes de diverses couleurs et figures extraordinaires que l'on trouve autour des îles Moluques et sur les côtes des terres australes [...] : [estampes] ([1ere édition]) / ouvrage auquel on a employé près de trente ans [...] donné au public par Louis Renard, agent de Sa Majesté britannique

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84573724/f40.item

 

SOURCE : BNF 


02/04/2020
0 Poster un commentaire

LUMNI - PLATEFORME EDUCATIVE

 

 

#Lumni est la nouvelle offre gratuite, expertisée, sans publicité, au service du savoir et de la lutte contre la désinformation, de l'audiovisuel public.

 

 

C'est la nouvelle offre éducative lancée par l’audiovisuel public : Lumni, rappel au mot "lumière" et au terme latin "alumni" pour dire "élèves", a vu le jour.

 

La plateforme, co-pilotée par France Télévisions et l’INA, le grand archiviste de l’audiovisuel français, abrite 10.000 contenus pédagogiques qui permettent, par exemple, de compléter les cours des enfants et de servir de supports éducatifs pour les enseignants. 

 

Les entreprises de l'audiovisuel public, fortement encouragées par le gouvernement, travaillent sur ce projet depuis pas moins de trois ans.

Un travail de recommandation

Pour trouver les contenus de Lumni, il y a bien sûr le site Lumni.fr, mais aussi et surtout les plateformes que les jeunes fréquentent quotidiennement, comme YouTube, Instagram, Facebook et Twitter.

 

Mais à la différence ce de ce qui se passe chez les géants américains, les équipes de l’offre publique mettent en avant un élément central de Lumni : le travail de recommandation.

"Chaque contenu est validé par des humains pour leur pertinence éducative", assure Antoine Bayet, directeur des éditions numériques de l’INA.

 

"On voit pour chaque contenu les liens qu'il peut entretenir avec les programmes scolaires. Ce sera différent de YouTube. On est convaincus que l'éducation est une chose beaucoup trop sérieuse pour être laissée aux Gafa seulement."

Des "pistes pédagogiques" pour les enseignants

L'idée est de se servir des plateformes américaines plutôt que de rivaliser avec elles afin de toucher les jeunes publics.

 

Ces jeunes publics, justement, sont visés avec "une série comme La Grande explication, en 21 épisodes de 5 minutes" : "Chaque épisode revient sur un épisode qui a marqué l'Histoire comme la Libération de Paris, Mai-68, l'assassinat de Kennedy…

 

On opère un montage cash et incisif, en s'inspirant des réseaux sociaux et de la production de vidéos", explique Antoine Bayet.

 

Pour les contenus à destination des enseignants, Antoine Bayet prend l'exemple de la question du genre et de l'Histoire.

 

"Vous êtes enseignant et vous cherchez à parler de la place des femmes dans la société française ? Lumni vous propose une piste pédagogique sur la place des femmes dans la société française depuis 1945. 

 

Tout est contextualisé et rédigé pour donner envie d'utiliser la ressource en classe avec les élèves."

 

https://www.lumni.fr/

 


27/03/2020
0 Poster un commentaire

LA LEGENDE DE PANDORE

Pandore

Pandore

 

Pandore symbolise tous les maux imputables au sexe féminin.

Prométhée avait dérobé le feu aux dieux de l'Olympe pour l'offrir aux hommes irrité. Jupiter voulut se venger. Sur son ordre, le dieu-forgeron, Héphaïstos façonna une figure féminine d'une grande beauté à laquelle les quatre vents insufflèrent la vie.
 
Chacun des dieux lui fit un présent et la femme prit le nom de Pandore.
 
Jupiter pour sa part lui donna une boite hermétiquement fermée et la dépêcha sur Terre auprès de Prométhée.
 

Celui-ci, craignant la colère des dieux à cause de son forfait se méfia de la belle Pandore. Mais le naïf Épiméthée, frère de Prométhée, la pris pour femme. Quand il ouvrit la boite qu'elle tenait, toute les plaies qui affectent l'humanité en sortirent : la souffrance, la vieillesse, la maladie, la folie.

Épiméthée referma rapidement la boite, emprisonnant à jamais l’espérance que Jupiter avait glissé parmi tous les maux.

" Ainsi vint au monde le sexe destructeur des femmes, un grand mal pour les hommes... C'est d'elle qu'est issu le pouvoir destructeur de ce sexe, ainsi que les meutes de femmes qui sont devenue l'occasion d'immenses souffrances pour les hommes mortels ".

Pandore était peut-être un ancien surnom que l'on donnait à la Terre-mère Gaïa, mais il fut plus tard repris pour donner naissance à ce mythe extraordinairement misogyne.

Pyrrha, " conçue pour être la première mortelle " est considérée comme la fille de Pandore. La légende grecque du Déluge la présente, avec son époux Deucallon, comme la seule survivante de la catastrophe.
 
 
 
 

20/08/2019
0 Poster un commentaire

LES RADIOS DU MONDE

 

Google-maps.jpg

Dans ce lien apparaît un  globe terrestre comme celui de Google Earth, avec une infinité de points  verts.

Au bout de 2 ou 3  minutes, vous pouvez zoomer de la  même manière que dans Google Earth.

Chaque  point vert est une station de radio locale de n'importe où dans le  monde.

Lorsque  vous cliquez sur le point, la station de radio est entendue  immédiatement avec un bon son :

 

 

 

http://radio.garden/live/toulo%C2%A0%20use/radiopresence/

 

 

 


04/02/2019
0 Poster un commentaire

REMEDES ANCIENS

remèdes Anciens.jpg

Cliquez sur le lien ci-dessous :

 

remedes-anciens.pdf

 

 


16/01/2017
0 Poster un commentaire