Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

L'HORLOGE ASTRONOMIQUE DE STRASBOURG

 

 

L'Horloge Astronomique de la Cathédrale de Strasbourg est un des plus beaux chefs d’œuvre de la Renaissance.

 

Elle contient plusieurs sections uniques au Monde preuves du génie de Jean-Baptiste Schwilgué qui les a conçus.

 

Mais savez vous à quoi correspondent ces différents cadrants et rouages apparents?

 

Aujourd'hui, je vous propose de vous les présenter en détails...

 

Sources des images / vidéos qui ne sont pas de mon cru : L'horloge de Dasypodius est presque intégralement conservée dans un musée de Strasbourg : http://www.patrimoine-horloge.fr/as2-...

 

Vidéo présentant des gros plans de diverses parties de l'horloge :

 

Source : https://www.youtube.com/watch?v=S13P_...

 

 

 

jean-baptiste-schwilgue-1-866332-jpg_582412

 

 

S'il est parfois des artistes qui ne sont que la réplique de leurs maîtres, Jean-Baptiste Schwilgué, autodidacte de l'horlogerie, est tout le contraire de cela. Les Strasbourgeois, qui contemplent tous les jours l'une de ses plus belles oeuvres, peuvent sans aucun doute en témoigner.

Un parcours en autodidacte

Né à Strasbourg le 16 décembre 1776, Jean-Baptiste Schwilgué plonge dans le monde de l'horlogerie dès 1788, alors qu'il n'a que douze ans, fasciné à l'époque par les mécanismes des montres et la beauté des horloges, qui "permettent de donner une indication du temps aux hommes".

 

Quand beaucoup d'horlogers de son époque s'inspiraient de maîtres les ayant précédés, souvent même en devenant leurs élèves, Jean-Baptiste Schwilgué a, quant à lui, acquis son talent de manière entièrement autodidacte jusqu'en 1827, lorsque son chemin a croisé celui de Frédéric Rollé.

 

De cette rencontre avec l'industriel alsacien naîtra une association entre les deux hommes qui amènera notamment l'horloger à fabriquer et perfectionner les bascules inventées par Alois Quintenz.

Le roi de l'horloge d'édifice

S'il ne fallait retenir qu'une seule chose de Jean-Baptiste Schwilgué, ce serait très certainement sa spécialité dans les horloges d'édifice (on en compte plus de 500 à son actif).

 

Parmi celles-ci, l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg, reconstruite entre 1838 et 1843, demeure l'une des plus belles traces du passage de Jean-Baptiste Schwilgué dans le monde de l'horlogerie. Un monde qu'il quittera le 4 décembre 1856.

 

Source : lepoint.fr



18/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres