Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LE NAZI ET LE PSYCHIATRE - JACK EL HAI

51gsbeeKFiL

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les hauts responsables nazis sont jugés à Nuremberg. Les Alliés veulent un procès exemplaire. Avant de passer en jugement, chaque prévenu doit être préalablement déclaré sain d'esprit et responsable de ses actes. Douglas Kelley, un jeune psychiatre américain, a carte blanche pour étudier le profil psychologique de Hermann Göring et d'autres chefs nazis...

 

Source : Amazon

 

Göring était intelligent et très cultivé.

 

Douglas Kelley était un surdoué.

 

Loin de se limiter à des performances intellectuelles élevées, être surdoué signifie aussi une exacerbation des sens et des émotions, c'est en cela vecteur de difficultés sociales et personnelles.

 

L'influx excessif d'émotions est ce qui pèse le plus lourd dans la balance face aux potentialités élevées.

 

L'histoire de l'individu se révèle alors déterminante dans les manifestations et la gestion du phénomène.

 

S'il peut vivre le même types d'expériences que n'importe quel individu ( les bonnes comme les mauvaises) son hypersensibilité décuple tout ressenti associé créant ainsi fréquemment épuisement psychique, physique, un décalage social et au final une très grande solitude.

 

Le surdoué, épuisé, dans l'impossibilté de lacher prise cherche tous les moyens de se déconnecter, le retrait demeurant souvent son dernier recours ( drogue et suicide étant des  voies de retraits possibles)

 

Kelley était "sensible" aux émotions fortes et à une existence vécue le pied en permanence sur l'accélérateur.

 

Il aimait la gloire, la grandeur, l'héroïsme.

 

Il avait été désigné parmi de nombreux psy afin d'étudier les profils psychologiques des criminels de guerre.

 

Au fil de ces interrogatoires, les frontières entre ses rôles de médecin, de confident, d'inquisiteur au service de l'accusation et explorant la nature de l'esprit nazi se sont souvent brouillées.

 

Lorque le procès arriva, Kelley en était arrivé à un conflit cognitif que d'autres personnes ayant travaillé avec des criminels rapportent parfois : en dépit des horreurs atroces que Goering avait commises et ordonnées, Kelley avait fini par le considérer comme un être humain captivant - voire aimable.

 

Ce qu'il a découvert l'a violemment  perturbé. Le bras droit d'hitler n'était ni fou, ni anormal.

 

Les dignitaires nazis n'étaient atteints d'aucune pathologie psychiatrique.

 

Kelley identifie deux traits de personnalité qu'ils partagaient : c'étaient des ambitieux rgides et des workaholics infatigables.

 

C'est cette découverte qui a conduit au suicide  l'ambitieux psy, aspiré dans une relation malade et dangereuse avec le bras droit d'hitler.

 

Ses travaux l'ont convaincu que des personnalités banales avec des traits similaires, combinés à une ambition excessive et un  patriotisme exacerbé pourraient basculer de la même façon.

 

Hanté, Kelley médite alors sur sa propre capacité à faire le mal.

 

Petit à petit, il devient dépendant au travail et à l'alcool, incapable de gérer la colère qui le ronge.

 

" Les examens psychologiques que Kelley a mené sur les nazis ont fait éclater au grand jour les propres failles de sa personnalité"

 

Göring - Kelley, deux hommes qui choisirent une fois la chevaiuchée héröique parvenue à son terme de s'éjecter en  vol.

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Kelley

 



29/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres