Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

PERSPECTIVES - LAURENT BINET

51lFZoTLZVL

 

Mon commentaire :

 

 

Nous sommes à Florence en 1557. Laurent Binet peint pour nous  l'Italie de la Renaissance.

 

Partons avec lui , au delà des mots,  pour   un voyage dans le temps  "et l'espace" 

 

Depuis la  nomination de Paul IV,  pape de l'église catholique,  c'est le retour à une grande fermeté  et à l'Inquisition.

 

 

Le pape  est l'ennemi  juré des protestants, des juifs, des livres mais plus encore des peintres, depuis la découverte de la perspective.

 

Nouveaux prophètes, ils maitrisent l'infini et siègent   désormais "aux  fenêtres de Dieu"

 

 

Le roman s'ouvre sur un meurtre. Alors que  la ville se prépare aux festivités du Carnaval, le peintre Pontormo est assassiné dans la chapelle de San Lorenzo où  il travaillait, depuis de nombreuses années au "Déluge"  une fresque murale  partiellement dégradée par le meurtrier.

 

 

L'enquête va revêtir un contexte politique, à la découverte, au domicile de Pontormo, de  "Vénus et Cupidon"  tableau d'une grande lascivité  car sacrilège  le  visage de la déesse arbore  désormais les traits de Maria de Médicis, la fille ainée de Cosimo de Médicis, grand-duc de Toscane, promise à un homme dont la lignée servirait les intérêts de son père.

 

 

Mais enfin  :  " La satire n'est-elle pas l'arme des faibles pour ridiculiser les grands ?"

 

"Et puisque ce Duc n'est rien qu'un maquereau, il méritait bien qu'on peigne sa fille en putain. »

 

« En politique comme en toute chose, la première règle est toujours : ne pas se faire prendre. Et la deuxième : frapper vite, et par surprise. »

 

 

Désireux d'éclaircir, au plus vite,  le mystère de la mort du peintre, le duc Cosimo de Médicis confie l'enquête au peintre et historien de l'art  Giorgio Vasari.

 

L'intrigue  se dévoile au fil des 176 missives échangées par les correspondants.

 

De Catherine de Médicis   alors reine de France au Duc de Florence, des nostalgiques de Savonarole au pape Paul IV, des proches de l'artiste aux broyeurs de couleurs de Pontormo, à qui profite le crime ?

 

 

 Peu à peu, s'affichent  les  jeux de dupes entre  le Royaume de France et le Duché  de  Florence, les disputes avec le Royaume d'Espagne....

 

Sur la palette des personnages, primaires ou secondaires, se dessinent les luttes de pouvoir, les alliances,  les complots, les rivalités, les jalousies, les tensions, la cruauté,  les violences.....

 

 

Cette immersion extraordinaire dans les méandres de l'art assujetti aux diktats des puissants, ouvre le regard  sur une société ""crucifiée " par l'intégrisme religieux.

 

 

Vous découvrirez les conditions de vie et de travail  des artistes et des ouvriers d'art, l'opportunisme de leurs mécènes  mais plus encore le talent et la résilience de  ces "peintres génies" qui osèrent tutoyer Dieu et  dont l'histoire a retenu le nom à travers les siècles.

 

Martine

 

Le 09/11/2023

 



09/11/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres