Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

SALVADOR DALI

Salvador Dali fut l'un des artistes les plus charismatiques du 20e siècle. Totalement atypique et doté d'un caractère complexe, cet artiste peintre incarne le mouvement surréaliste.

 

 

salvador-dali-crucifixion.jpg

Son enfance, ses débuts dans la peinture

 

Salvador Dali naît à Figueras, en Espagne, en 1904. Quelques mois avant sa naissance, son frère aîné portant le même nom est décédé. Toujours obsédé par ce double disparu, Salvador décidera très jeune qu'il veut prouver au monde sa personnalité unique. Doté d'un caractère très fort et d'un penchant pour le monde imaginaire, Salvador se tourne naturellement très jeune vers la peinture.

 

Première exposition de Dali

 

Il découvre la peinture lors d'une visite de sa famille chez le peintre impressionniste Pinchot, en 1916. Sur ses conseils, Dali commence à suivre des cours de peinture à l'école municipale de gravure. Dali expose dès l'âge de 14 ans ses toiles dont l'influence impressionniste se fait sentir jusqu'en 1919.

Après son baccalauréat, Dali entreprend des études à l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando. Il s'y fait remarquer pour son caractère excentrique et ses tableaux teintés de cubisme et de futurisme. Il se lie d'amitié avec le cinéaste Bunuel. Il est expulsé de l'Académie en 1926 pour son comportement et son refus de se faire évaluer par des professeurs qu'il juge médiocres.

Salvador Dali et les voyages à Paris, le début du surréalisme

 En 1927, Dali se rend pour la première fois dans la capitale française. Il y rencontre Picasso qu'il admire profondément. Il se rend une deuxième fois à Paris à l'occasion du tournage du film Un chien andalou, de Bunuel, dont il est le co-scénariste, en 1929. Lors de ce voyage, Joan Miro introduira Salvador dans le groupe surréaliste. Dali y rencontrera sa future femme Gala et André Breton. Dali s'intéresse alors aux techniques psychanalytiques de Freud et crée sa technique « paranoïaque-critique ». Il peint, lors de cette période, ses tableaux les plus magistraux, peuplés d'éléments oniriques et fantastiques, pleins de symbolisme, à l'image de ses Montres molles. Il se fera ensuite exclure du mouvement surréaliste en 1934.

 

Après la guerre civile espagnole, Dali s'engage politiquement et déclare vouloir revenir à une peinture plus réaliste tout en gardant son originalité. Ses thèmes sont la guerre, la femme et le sexe.

Dali continuera de faire des apparitions publiques remarquées et, après dix ans de travail, il ouvre son propre musée en 1974. Ses dernières recherches le pousse à faire des peintures de style stéréoscopique en 1975. Dali s'éteint à Barcelone en 1989.

 

Sources : Le net



12/08/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres