SAUVONS NOS TOMBES - Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

SAUVONS NOS TOMBES

De la Première Guerre mondiale dont nous commémorons depuis trois ans le centenaire, à la Seconde Guerre mondiale, sans oublier les autres conflits marquants comme, pour la France, la guerre d’Algérie, ce sont des centaines de milliers de soldats qui ont perdu la vie. Les cimetières et nécropoles militaires ont été créés pour leur rendre un dernier hommage.

 

La France compte 265 nécropoles nationales regroupant près de 500 000 sépultures de soldats décédés lors des guerres du XXe siècle.

 

 

normandy-1046101_1920

 

A l’heure où le souvenir des conflits mondiaux s’estompe, il nous semble important de réaliser un inventaire photographique exhaustif des lieux de mémoire. Sur le modèle du projet “Sauvons nos tombes” lancé en 2014, ce projet consiste à photographier les sépultures des soldats, pour ensuite permettre le relevé des noms et ainsi à tout un chacun de retrouver la tombe de son aïeul.

 

A l’heure de la rédaction de cette note, 215 projets ont déjà été complétés de façon exhaustive, mais il en reste encore beaucoup !

 

Nous avons besoin de vous : comme vous le faites quotidiennement pour la sauvegarde de la mémoire des tombes dans les cimetières civils, nous recherchons des bénévoles pour se partager la tâche dans les nombreuses nécropoles françaises… et étrangères !

 

> liste des nécropoles militaires

Le principe est très simple : une nécropole est découpée en “carrés”, et chaque participant se voit attribuer un carré à photographier. Les photos sont ensuite publiées sur Geneanet, soit instantanément si vous utilisez l’application “Sauvons nos tombes”, soit en nous les envoyant ensuite via le site ou par tout moyen à votre convenance (CD Rom par exemple).

 

Dans un deuxième temps, ce sont tous les visiteurs de Geneanet qui peuvent relever les noms qui figurent sur les sépultures, afin que ceux-ci soient indexés dans notre moteur de recherche, et que tout le monde puisse ensuite retrouver très facilement son aiëul mort au combat.

 

La consultation de ces photos est bien évidemment gratuite, comme toutes les bases de données partagées par les internautes.

 

Source : Généanet

 



01/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres