Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

VICTOR AUGAGNEUR -

 

Jean-Victor Augagneur (né à Lyon le 16 mai 1855 et mort au Vésinet le 23 avril 1931) est un médecin et homme politique français.
 
Docteur en médecine, il est professeur à la Faculté de médecine de Lyon.
 
Originaire du Brionnais, il est fils de Pierre-François Augagneur, jardinier puis régisseur à Lyon, petit-fils d'un menuisier de Saint-Laurent-en-Brionnais et d'un jardinier garde-champêtre de Vauban, Victor Augagneur (son nom d'usage) n'est pas issu de la bourgeoisie lyonnaise contrairement à la biographie citée en référence.
 
Il fait ses études au séminaire de Semur-en-Brionnais avant d'embrasser la carrière médicale.

 

 

Elu conseiller municipal en novembre 1888, Victor Augagneur devient adjoint au maire en mars 1891.
Il se présente en 1892 contre Gailleton qui l’'avait introduit dans la vie politique, mais ce dernier est réélu.

Augagneur prend position dans l’affaire Dreyfus au côté de Zola et des « Dreyfusards ».

Son engagement le conduit à la mairie de Lyon où il est élu en 1900 par 31 voix contre 22 à Gailleton.
Il unit la gauche lyonnaise et devient donc le premier maire socialiste de Lyon.

 

   

Son passage à la mairie se marque par un certains nombres d’actions fortes :
- la suppression de l’'octroi, le 25 novembre 1900, dont les recettes sont remplacées par des taxes directes ;
- des mesures de luttes antialcooliques, comme la réduction du nombre de cabarets ;
- la mise en place de régies pour le pavage des rues ;
- la mise en place d’un service municipal d’inhumation ;
  la création de la première ambulance municipale.

 

Il esquisse aussi un projet de réunion des communes suburbaines à Lyon (Villeurbanne, Bron, Vénissieux, Saint Fons).

Mais cette idée de 1903 rencontre l’opposition des communes concernées et la méfiance de beaucoup de Lyonnais envers

une banlieue trop « rouge ».

 

En 1904, il est réélu.

 

Il est nommé gouverneur de Madagascar, en 1905, et remplacé dans ses fonctions municipales par le jeune Edouard Herriot.

 

Quand il en revient et se présente comme candidat aux élections municipales de 1910, il perd : le successeur - Edouard Herriot -

qu’il avait implicitement désigné, est en place…

 

Il est élu député cette même année. A diverses reprises, il occupe des postes ministériels jusqu’en 1914.

 

Battu aux élections de 1919, Augagneur est nommé en 1920 gouverneur de l’'AEF (Afrique Equatoriale Française).

 


Lyon lui rend hommage : 

 

Quai Victor Augagneur (3ème arrondissement)
Tenant : pont Lafayette
Aboutissant : pont de La Guillotière
Dénomination attribuée par délibération du Conseil municipal le 25 janvier 1932
Antérieurement : quai de Joinville ; quai de La Guillotière

 

 

 

Opérations d’'urbanisme réalisées durant son mandat

 



04/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres