Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

XIT LE FANTOME – PHILIP ROTH

 

Vivant comme un reclus volontaire  depuis onze ans dans la campagne  du Massachusetts, Nathan ZUCKERMAN , écrivain de 71 ans revient à New York, en 2004,   pour y subir des soins consécutifs  à son cancer de la prostate.

 

Dans cette ville stupéfaite et accablée  par la réélection inattendue de Georges W.BUSH, Il va  ressentir  de nouveau  l'attraction  de « la grosse pomme » univers en expansion et céder à l'illusion d'un nouveau départ, d'un retour à sa vie d'avant, débridée.

 

Parcourant une petite annonce dans un journal, il découvre  qu'un couple souhaite échanger son appartement de l'Upper West Side  contre une maison à la campagne.  Il prend  la décision  de  rencontrer  le couple  pour conclure cet échange.

 

Trois rencontres  le mettront alors  face à son âge et à une réflexion  sur ce qu'on laisse en littérature :

 

Celle de ce jeune couple d'écrivains ( Les LOGAN).Billy est insignifiant à ses yeux, mais  JAMIE  lui « offre » un ultime coup de foudre dès la première entrevue. Va-t-il tenter de  passer à l'acte  s'illusionnant encore  sur ses capacités de séduction ?

 

 

Celle d'Amy BELLETTE,  amie de jeunesse, vieillie et presque mourante, elle qui fut, dans l'éclat de sa jeunesse, la muse de E.I. LONOFF,

son mentor.

Il regarde Amy, diminuée comme lui par la maladie, elle devient son reflet, sa réalité, sa mémoire qui flanche, son corps qui défaille.

 

               

       Celle de Richard KLIMAN(  ex petit ami de  JAMIE ) biographe, jeune arriviste, insupportable,  qui le harcèle  de questions  parce qu'il

        a l'intention  d'écrire la vie  de  LONOFF, mort dans les années 1960.  

 

 

Au coeur de cette biographie en préparation,  un scoop, élément  négatif dans  cette course aux révélations qui abîmerait  la réputation de l'écrivain et ruinerait  celle de l'homme. Parviendra –t-il à le dissuader  de nuire tant à la postérité littéraire qu'à l'homme.

 

 ZUCKERMAN  va alors prendre conscience, au travers de ces rencontres, du changement de la Société devenue paranoïaque, hystérique,  suite

aux événements du 11 Septembre, cynique, et obscène dans sa course à l'argent et aux nouvelles technologies.

 

Il  s'interrogera sur la capacité de ses semblables à prendre  encore du temps pour  penser, réfléchir, contempler.

 

Il apprendra aussi que la découverte de soi-même n'est jamais achevée et retournera finalement vers son paradis perdu loin de New York  et de sa vacuité.

 

 

Philip ROTH   explore, au travers  de Nathan ZUCKERMANN, l'homme  au crépuscule de sa vie.

 

Il  nous  propose une réflexion sur la fin de la vie, nous  laisse entrevoir, la difficulté du détachement du renoncement  dans bien des domaines.

 

Il nous parle de la maladie, de la mort comme destin  auquel on se résigne plutôt qu'on ne l'accepte

 

 Il entreprend une véritable réflexion sur la postérité littéraire et nous demande le silence sur lui  et sur son oeuvre  une fois qu'il aura disparu.

 

Il nous livre aussi une critique de l'Amérique de G .W.BUSH, un arrêt sur image en 2004. Celle d'un homme  marchant dans le pas de son pays.

 

 D'aucuns verront dans ce roman un testament littéraire, un appel déchirant à la vie.

 

Pour ma part, il  témoigne d'un  amour inconditionnel de la vie.

 

 C'est un roman beau et humain tout simplement.



21/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres