Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

Des livres pour appréhender les événements en Egypte




Trois ouvrages permettent de comprendre les trente ans de règne de Moubarak, aujourd'hui poussé vers la sortie par son peuple.

Si la plupart des livres sur l'Egypte l'abordent par son versant patrimonial – l'égyptologie – ou touristique – les multiples guides –, trois titres consacrés à la politique et à l'Egypte contemporaine d'Hosni Moubarak sont disponibles et même remis en vente alors que le pays s'inspire de la révolution de jasmin tunisienne.

Très demandée par les médias, Sophie Pommier, longtemps attachée au ministère des Affaires étrangères, arabisante et consultante sur le Moyen-Orient a publié en 2008 à La Découverte L'Egypte, l'envers du décor, que son éditeur remet en avant. Ce livre retrace plus de deux cents ans d'histoire et s'interroge notamment sur la remise en question du modèle socialiste nassérien comme sur la logique dynastique de la présidence.


Egypte, l'envers du décor 


L'Égypte fascine, mais qui la connaît vraiment ? Les touristes n'en retirent bien souvent que
quelques impressions fugitives : une population chaleureuse, parfois solliciteuse, des sites somptueux,
quelques clichés tiers-mondistes, la figure tutélaire d'un président débonnaire. Pour la communauté
internationale, c'est « Le Caire », passage obligé de la diplomatie pour la région la plus troublée du
globe.
La réalité est plus complexe. Le modèle socialiste nassérien, déjà remis en question sous Sadate,
s'efface devant un libéralisme conquérant. Les équipes au pouvoir sont confortées et reconduites par les
nouvelles règles du jeu. À commencer par la présidence, inscrite dans une logique dynastique, avec une
passation de pouvoir habilement préparée du père au fils. Les militaires cèdent la place aux hommes
d'affaires, mais les cercles dirigeants restent les mêmes. Avec la fin de l'État-providence, le fossé se
creuse entre riches et pauvres. La contestation est étouffée par des pratiques policières brutales et la
restriction des libertés publiques. Du côté de la société, les repères se brouillent, entre diffusion du
modèle standardisé anglo-saxon et réislamisation.
Ce livre, qui retrace plus de deux cents ans d'histoire, s'interroge sur les nouveaux
équilibres/déséquilibres dans un pays phare du Moyen-Orient. Il décrit les « fondamentaux » de la
nation égyptienne, brosse le tableau des changements en cours, évoque les incertitudes qui pèsent sur
l'avenir. Les nouvelles mesures impopulaires imposées par la loi du marché peuvent-elles provoquer
un soulèvement de masse ? La perspective d'instauration d'un régime islamiste est-elle réaliste ? Quels
en seraient les contours ? Les militaires ont-ils dit leur dernier mot ?




Chez Autrement, L'Egypte entre démocratie et islamisme : le système Moubarak à l'heure de la succession de Jean-Noël Ferrié (2008) est toujours disponible.




L'Égypte est-elle à la croisée des chemins ? La crise économique et sociale minerait un régime déjà privé de légitimité pour cause d'autoritarisme caractérisé. Critiqué par les démocrates, il subirait la pression des islamistes, notamment celle des Frères musulmans qui ont remporté 88 sièges lors des dernières élections parlementaires. Enfin, se profile le terme de la longue présidence d'Hosni Moubarak, arrivé au pouvoir en 1981. Gamal, le fils du président, apparaît de plus en plus comme le successeur possible. Pour la première fois, ce ne serait pas un militaire. Pour autant, l'Égypte n'explose pas et cet ouvrage explique pourquoi en démontant les mécanismes du "système Moubarak". La succession qui approche impliquera toutefois des changements : le fils du président et les réformateurs qui l'entourent souhaitent infléchir le cours des choses. C'est donc une période risquée qui s'ouvre, où se pose avec acuité la question du rôle que vont y jouer les Frères musulmans.


Ce directeur de recherche au CNRS, qui a été deux fois en poste en Égypte, au Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales (Cedej) du ministère des Affaires étrangères, a par ailleurs signé Le régime de la civilité en Égypte. Public et réislamisation (CNRS Editions, 2004).




La sociologie comme la politologie des sociétés musulmanes ont généralement confondu la domination publique d'une référence - l'islam, ses rites et ses règles - avec la détermination, par cette référence, des systèmes d'action dans lesquels les hommes se trouvent engagés. Mais comment expliquer, d'un même point de vue, la simultanéité, à l'intérieur d'un seul espace social, de l'islam et de l'autonomie des systèmes d'action des personnes vis-à-vis de la religion ? Comment envisager l'islam sous cet angle et ne plus l'appréhender comme le terme central de toute explication ni considérer ses acteurs comme de simples marionnettes de la religion ou, s'ils s'en écartent, comme de purs marginaux ? Dans une Égypte contemporaine agitée de débats religieux, de scandales, de faits divers et de controverses portant sur la moralité, l'auteur entend montrer qu'une référence peut apparaître dominante sans dominer la vie des gens et, surtout, que les systèmes d'action les plus communs - ceux qui tissent la vie quotidienne - peuvent défaire l'omnipotence d'une référence ou d'une norme, sans pour autant la nier.



Mohamed Anouar Moghira


Ancien colonel de l'armée égyptienne, aujourd'hui journaliste, Mohamed Anouar Moghira étudie le contexte géopolitique régional et international dans lequel évolue la diplomatie égyptienne depuis 1981 dans L'Egypte, clé des stratégies au Moyen-Orient : trente ans de politique égyptienne et arabe sous Hosni Moubarak (L'Age d'homme, 2009).



La forte mainmise du pouvoir égyptien depuis 1981 sur la vie politique et médiatique, une opposition, certes réactive, mais qui reste cependant divisée et la priorité - pour le citoyen lambda - des questions aussi vitales que l'autosuffisance alimentaire et l'emploi rendent peu probable un changement imminent des équilibres politiques intérieurs égyptiens. A moins que n'éclate une explosion sociale, à l'image des émeutes du pain en avril 2008, ou n'apparaisse une nouvelle donne politique résultant d'un attentat. Il n'est pas impossible que ce type d'action préfigure une gestion exclusivement sécuritaire du pays. Le président Hosni Moubarak, âgé de 80 ans, réélu pour six ans en 2005, veut engager des réformes ambitieuses tardives, souvent trop radicales aux yeux d'une partie des Egyptiens que l'impatience marquée par la misère et l'analphabétisme en province exaspère de plus en plus. La corruption règne sur fond d'affairisme et de népotisme. Le raïs manœuvre entre " stabilité " politique et autocratie. Au sein du monde arabe l'Égypte joue un rôle central. La guerre Iran-Irak, l'invasion du Koweït, la guerre du Golfe, le conflit permanent israélo-palestinien, l'occupation américaine de l'Irak, la déstabilisation du Liban et l'enjeu syrien, le drame du Darfour, autant de crises et de conflits dans lesquels le pays est sol-licité. Une instabilité régionale chronique où la diplomatie secrète égyptienne joue les médiateurs en coulisse. Officiellement elle tend vers un apaisement des tensions, un règlement des contentieux et un rapprochement politique entre les dirigeants arabes divisés. Toutefois, si un changement démocratique s'opérait en Egypte, il pourrait s'étendre à l'ensemble du monde arabo-musulman. Le pays, Etat-phare, conserve un poids historique et culturel indéniable au Moyen-Orient. Sur la scène internationale le volet politique UE/Etats-Unis/Egypte est mêlé d'éloges mitigés de critiques. Le vent du changement démocratique va-t-il souffler sur le pays des Pharaons avant 2011? Quel a été le contexte géopolitique régional et international dans lequel évolue la diplomatie égyptienne depuis 1981 ? Idéalisme américain versus realpolitik à la française? Egypte/Etats-Unis: relations d'intérêts? Quid de l'après Moubarak? Egypte et Iran: deux puissances militaires en devenir? Où en est-on du dialogue israélo-palestinien pour la paix? Ce livre, entre chronologie des événements, analyse et étude prospective du narrateur, retrace près de trente ans du régime égyptien. Il tente de répondre à ces questions d'actualité et à bien d'autres tout en proposant des pistes de réflexion sur l'avenir de l'Egypte au XXIe siècle.




02/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres