Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

ANONYMOUS WOMEN - PATTY CARROLL

02-flagged-down-democracy-is-damaged

 

 

 

Dans son dernier livre «Domestic Demise», Patty Carroll traite de la femme victime de catastrophes domestiques chez elle, œuvre qui prend un relief particulier en ces temps de confinement.

 

 

Les activités de la maitresse de maison, ses obsessions et ses objets l’accablent, son domicile est devenue un lieu de tragédie.

 

Les scènes de sa fin déchirante sont vaguement inspirées de plusieurs sources, dont le Cluedo, où le meurtre se produit dans l’une des cinq pièces de la maison: La salle à manger, la cuisine, l’entrée, la véranda et la bibliothèque.

 

Cette nouvelle production est la suite d’un projet mené depuis plusieurs années baptisé «Anonymous women» («Femmes anonymes») où la photographe traite des relations compliquées entre les femmes et leurs foyers domestiques.

 

Créant un univers très coloré, elle commente la manie de collectionner, d’accumuler et de décorer une maison, quand les objets prennent le dessus, et que la femme est entourée ou écrasée par ses propres possessions et obsessions, ce qui a conduit à des catastrophes, des mésaventures et le chaos.

 

Ses photographies sont des huis-clos débordant d’accessoires et d’objets qui engloutissent une figure de femme solitaire et dissimulée.

 

Situations pathétiques et humoristiques, où l’on passe de l’amusement à la morosité quand les activités matérielles prennent l’ascendant sur cette femme coincée dans son environnement. Home finalement pas si sweet que ça .

 

 

«Mes influences proviennent de nombreuses sources; des films vintage en couleur, des natures mortes traditionnelles, des magazines de décoration, d’une éducation de banlieue, de l’écriture victorienne, etc.

 

Mon intention avec ce travail est d’attirer l’attention sur ces femmes héroïques et invisibles qui dirigent silencieusement un foyer, s’occupent d’une famille et souvent poursuivent une carrière.

 

Une figure qui symbolise tant de femmes, quelle que soit leur culture ou leur origine, qui ont leurs racines ancrées dans la consommation et dans la façon dont nous utilisons les objets pour assurer la continuité et la tradition, mais aussi la façon dont les possessions peuvent se substituer à l’identité.

 

Si l’humour est omniprésent dans ces récits, le message qu’ils véhiculent a des implications plus sombres sur le rôle des femmes dans toutes les sociétés.»

 

 

01-canned

 

 

 

03-gun-and-roses

 

 

 

04-cleaned-out

 

 

 

05-fiery

 

 

 

06-cooking-the-goose

 

 

 

07-red-balls

 

 

 

08-dished-up

 

 

 

09-flying-food

 

 

 

10-scrapbooking-too-many-memories

 

 

 

11-home-sweet-home

 

 

 

13-may-all-your-appliances-be-white

 

 

 

14-pie-eyed

 

 

 

15-smothered

 

 

 

16-striped-books

 

 

 

17-summer-reading-led-her-into-fall-darkness

 

 

 

18-writing-write-write-wrong

 

patty-carroll-01

 

 

patty-carroll-02

 

 

patty-carroll-03

 

 

patty-carroll-04

 

 

Les Photographes sont des artistes, à plus d'un titre, ce sont : 

 

Des passionnés, de technique tout d'abord,  tant de choses à apprendre, le cadrage, gérer la lumière,  la profondeur de champ, le  net, le flou. Découvrir son appareil, l'apprivoiser nécesssite du temps,  de la patience, de l'obstination, ignorer le découragement.....

 

Des êtres sensibles , ils voient le monde d'un oeil différent, leur regard d'enfant  produit du merveilleux, éclaire les couleurs, ils sont récéptifs aux détails qui  "nous" échappent, attentifs à tout ce qui nous entoure.

 

Des personnes calmes, patientes, capables de rester de longues heures à observer  leur sujet  pour l'immortaliser en oeuvre d'art.

 

Des curieux,  avides d'apprendre, de comprendre,de découvrir, de maîtriser.

 

Des volontaires " Cent fois sur le métier remettre son ouvrage . 

 

 

L’HOMME ET LA PHOTOGRAPHIE

 

 

Peindre avec la lumière, jouer de la matière,
Avec des particules qui nous parlent d'hier,
Capturer  le réel, le tenir prisonnier,
Au coeur d'une chambre noire  percer des sténopés.

Conjuguant les savoirs, chimistes d'un autre temps,
Transmutant les métaux pour éclairer  " le beau"
Ils sauront développer le principe latent,
Afin que  par l'image nous traversions les ans.

Elle nous tient à distance pour une mise au point,
Angle de clairvoyance  pour exposer demain.

Représentant le monde elle ouvre le regard,
Sur le bien ou l'immonde, elle est " Le HUITIEME ART "

Martine

 

 

 



16/05/2020
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres