Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

FRANCOIS PROST DE ROYER

François Prost de Royer  fut l’un des plus grands  avocats du barreau lyonnais et un homme d’exception.

Entre 1763 et 1765, il écrivit deux opuscules  sur le prêt  à intérêt et sur l’administration de la ville de Lyon, qui furent interdits et brulés.

Le premier lui valut l’admiration de Voltaire, avec qui il entretint une correspondance.

Il fut ensuite nommé  recteur de l’hospice de la Charité et s’attacha à de grandes réformes concernant notamment les enfants qui y étaient admis. 

Prost devint à quarante-deux  ans le bâtonnier de l’ordre des avocats, avant d’être nommé, en 1773 et pour trois ans le lieutenant général de la police Lyonnaise. 

Il la réforma en profondeur et la rendit vertueuse.

Il fit tomber le monopole de la boulangerie Lyonnaise  et accorda le droit de vente aux forains, permettant d’abaisser le prix du pain.

Sa probité et son honnêteté  étaient au-dessus de tout soupçon  et il refusa des sommes considérables pour abandonner son combat  contre le monopole.

Prost publia plusieurs mémoires aux idées progressistes et humanistes sur la santé des enfants et sur le travail des femmes en militant pour l’engagement de ces dernières dans les emplois publics.

Il fut l’auteur d’un dictionnaire  de jurisprudence  et des arrêts.

Sa réputation était telle que d’illustres visiteurs s’arrêtaient à  Lyon pour le rencontrer, tel Joseph II d’Autriche, Empereur du ST empire Romain Germanique, en 1777.

François Prost de Royer mourut  à cinquante-cinq ans, en 1784, dans un grand dénuement, après avoir tant donné à sa ville et à ses habitants.



18/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres