Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LE PARLER DES GONES




Si vous n'êtes pas Lyonnais d'origine, on ne vous en veut pas, mais vous arriverez bien à deviner.

> > > > Si dans la cour de récréation quand tu étais un gentil petit boson grignet,tu jouais aux gobilles, avec les autes gones.

> > > > Si Guignol et Gnafron t'ont fait rire,

> > > > Si tu sortais avec ta berthe à la main quand le laitier passait,

Si entre deux allées au coin d'une traboule une fenotte avec de beaux tétets te propose sa rosette pour accompagner ta flûte avec une molette de beurre à condition que tu lui rinces le corgnolon avec un canon à la douce chaleur d'un phare,

> > > > Si après tout ça vous décidez de vous faire péter la miaille dans une cadole à l'abri du cagnard ou d'une radée,

> > > > Si tu ne chasses pas le miron résidant dans ces lieux à coups de gadins,

> > > > Si le lendemain matin pour la remercier tu lui mets une pogne dans sa panière,

> > > > Si tu sais que les gratons viennent d'un cayon ou d'une caye,

> > > > Si tu décides de te faire un mâchon dans un bouchon, en commençant par des carottes rouges ou bien un clergeon accompagné d'une petite crique (ou encore d'un groin d'âne accompagné de gendarmes) suivi d'un tablier de sapeur ou d'une quenelle (voire d'un gratin de cardons) et en finissant par une cervelle de canut sans veson, le tout arrosé d'un pot de beaujolpif,

> > > > Si tu n'as pas peur de poquer, faire un carreau ou un brochet et si tu sais te tenir à cacaboson sans faire un patacul pour réussir un biberon, et en évitant les grattons afin d'avoir la gagne,

> > > > Si tu connais la ficelle pour grimper Fourvière et si tu sais dérambouler sur une rampe de la Croix Rousse comme faisaient les canuts,

> > > > Si chaque fois que tu es en voiture derrière un 42 qui trafique tu te dis qu'il fait malice avec ses poteaux carrés,

> > > > Si tu sais te servir d'une patte mouille pour nettoyer ou d'une filoche pour aller faire tes commissions à la Halle et ramener un Jésus, un claqueret, quelques porots ou des clinquettes,

> > > > Si tu as été réveillé le matin par le bruit du camion des âniers ou par le cri du pati,

> > > > Si les noms de Berliet, les frères Lumière, Bocuse, Bernarchon, Mérieux, Pradel, l'abbé Pierre, St Exupéry, te sont familiers,

> > > > Si tu connais ou a vécu tout ça, c'est que tu n'es plus dans les brouillards du Rhône et que tu es bien un vrai gône de Lyon.

> > > > Et comme disait la mère Cottivet :

> > > > « En descendant, montez donc voir le petit comme il est grand !!!»

> > > > Mais tout l'monde peuvent pas êt'de Lyon, y'en faut ben d'un peu partout.

> > > > ça continue :...

> > > > Cherches-tu femme fidèle et douce
> > > > Prends la ficelle pour la Croix-Rousse
> > > > Si te la veux vive et gentille
> > > > Prends le tramevet de la Guille
> > > > Si tu l'espères sage et pas fière
> > > > Grimpe de pied jusqu'à Fourvière.
> > > > Mais si te veux bonheur et paix
> > > > Remplis ta cave de beaujolais
! ..
 


06/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres