Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

LE PIANISTE - ROMAN POLANSKI

 

 

https://leschroniquesdecliffhanger.com/2022/09/27/le-pianiste-critique/

 

 

41OmZeEi2jSCet  Ouvrage relate l'extraordinaire destin d'un musicien juif dans le ghetto de Varsovie ( 1939/1945)

 

Il est suivi d'extraits du Journal de Wilm Hosenfeld et d'une postface de Wolf Biermann

 

Cet ouvrage est présentéé par Andrzej Szpilman , le fils de WladyslaW Szpilman

 

 

 

 

Varsovie, 1939 : Wladyslaw Szpilman, jeune et brillant pianiste d'origine juive, plonge dans les ténèbres.

 

Six ans plus tard, à la différence de tant d'autres, il est encore là. Il a tout perdu : sa famille. ses amis, son monde. Il a survécu à tout, le ghetto, l'insurrection de la ville et sa destruction par les Allemands.

 

Au dernier moment, c'est grâce au plus improbable des sauveurs que sa vie fut épargnée : un officier allemand, un juste nommé Wilm Hosenfeld, un homme brisé, hanté par les crimes de son peuple.

 

Ecrit dans l'urgence par un survivant entouré de fantômes, publié aussitôt après la guerre dans des circonstances rocambolesques et oublié pendant près de cinquante ans, Le Pianiste a fini par ressurgir pour connaître enfin la consécration due à tout chef-d'oeuvre.

 

---------------------

 

Au musée Yad Vashem de Jérusalem, l'Allée des Justes est formée de jeunes arbres plantés en souvenir de tous les Gentils qui ont sauvé  des Juifs de l'Holocauste.

 

Un arbre pour une femme ou un homme de bonne volonté, dont les noms sont inscrits sur de petites plaques à côté des troncs jaillissant du sol rocailleux.

 

Qui entre dans ce lieu de mémoire  passe donc devant ces milliers de noms, à jamais préservés de l'oubli.

 

https://www.musicologie.org/theses/biermann_01.html

 

 

-----------------------

 

Mon commentaire :

 

Certains films, ouvrages résonnent en vous pour toujours, pourquoi ?

 

La prise de conscience de l'effroyable  déshumanisation de "l'homme" de la dégradation du monde et de nous tous, spectateurs impuissants, hébétés, sidérés, effarés.

 

mais aussi ....

 

Le visage de la rédemption, de la part d'humanité qui subsiste en nous.

 

Notre musique intérieure qui nous identifie nous donnant la force et le courage de  combattre la barbarie.

 

Martine

 

 

 



24/11/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres