Bienvenue dans mon Univers

Bienvenue dans mon Univers

EIFFEL - MICHEL CARMONA

51U-6SSzASL

 

Eiffel voulait maîtriser l'espace et le vent au moyen de la raison, du calcul et du travail d'équipe. Sa tour de fer, construite pour l'Exposition universelle de 1889, devait être un symbole de progrès, de liberté et de concorde.
A peine sortie de terre, elle déclenche les passions : la tour est laide autant qu'inutile , c'est un « amas de ferraille », « le déshonneur de Paris ». Vingt ans plus tard, elle est devenue « l'une des plus belles expressions du génie français ».
L'homme qui a laissé son nom à ce monument majeur de l'histoire de l'humanité était servi par une foi inébranlable dans le progrès scientifique et dans la technologie.
Issu de la petite bourgeoisie de Dijon, Eiffel, ingénieur diplômé de l'école centrale, a un formidable sens de l'organisation ; il a aussi un sens de la communication qui lui permet de tisser de solides réseaux d'influence et de s'allier avec des banques d'affaires.
Son ascension est spectaculaire, à l'image de ses constructions métalliques : le pont ferroviaire de Bordeaux, le pont de Cubzac, le viaduc de Garabit, le viaduc de Porto, la gare de l'Ouest à Budapest, la statue de la Liberté.
On lui doit encore le grand escalier du Bon Marché, à Paris, l'Observatoire de Nice, des églises, des halls de gare, des usines à gaz, des dizaines de kilomètres de ponts, en fer ou en acier.
On les retrouve aux quatre coins du monde, en Espagne comme en Chine, en Egypte, en Algérie, en Indochine, en Amérique latine.
C'est une extraordinaire success story, jusqu'au fabuleux contrat du canal de Panama, dont les écluses enrichiront Eiffel et saliront son image.
Il quitte les affaires et se découvre de nouvelles passions : l'astronomie, la météo, la TSF ; il est surtout l'un des pionniers de l'aérodynamique.
Retiré dans ses laboratoires, il poursuit recherches et expériences scientifiques jusqu'à ses derniers jours.


Professeur à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Carmona est l'auteur de nombreuses biographies. On lui doit notamment Marie de Médicis (Fayard, 1981), Richelieu (Fayard, 1983), et Haussmann (Fayard, 2000).
 
Je vous invite à découvrir le PDF que j'ai réalisé  à la suite d'une ascension de la Dame de Fer
 

Télécharger

Martine



01/07/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres